Le point commun entre le bassin du Kongo, T-pain et Sango

Lazy day

Un weekend de 2005 où je ne voulais vraiment rien faire, j’étais posé devant la télé un verre de lait battu à la main et des biscuits pas loin. C’est ce que j’appelle le combo parfait.  Ce jour-là un jeune artiste du nom de T-pain sortait son premier clip video “I’m Sprung” avec le soutien/colloboration de Akon. Même si de nos jours Akon est surtout  connu comme étant l’homme d’affaire qui veut révolutionner l’électricité en Afrique, à l’époque il était plus connu pour ses difficultés à faire passer le courant avec la gente féminine avec son titre “lonely” (je sais ma blague est pourrie mais, je l’assume quand même).

Dans le clip de T-pain, je fus frappé par la sonorité du début et surtout par l’instrument qui revenait souvent de façon implicite, la Kalimba. Pour cause l’instrument en question m’était familier, car il est aussi utilisé dans les cérémonies traditionnelles rwandaises sous le nom d’Icyembe. Pour les curieux, vous allez sur YouTube, “T- Pain I’m sprung” et vous vous arrêtez à 0:43.  Cela m’a tellement marqué que j’ai commencé à faire des recherches sur l’instrument de musique la Kalimba ou encore appelé piano à pousse

Bassin du Kongo et expansion

C’est ainsi que j’ai appris que la Kalimba porte d’autres noms comme Sinza et Kilembé et se retrouve notamment en Afrique centrale et australe. De plus, elle daterait de 1000 ans avant J-C et prendrait source dans le bassin du Kongo. Elle peut avoir plusieurs formes, du rond au rectangle. Pour les musiciens dans l’âme, l’instrument appartient à la famille des idiophones (percussions) et des lamellophones. De plus, chaque lamelle produit une note différente.

la kalimba
la kalimba

Bien sur que l’instrument fut transporté avec l’esclavage de l’autre côté de l’Atlantique. Le peuple de Cuba dispose une variante qui se nomme la Marímbula. Une sorte de caisson sur lequel on peut aussi faire des percussions.

 

marimbula

Création du nom et du logo du site

En Afrique l’instrument est encore largement utilisé et personnellement je l’associe toujours aux personnes qui le jouent tout en racontant les histoires. Cela a donné naissance au site internet et surtout au logo. “The Griot Knows” avec l’aspect de raconter des histoires et la Kalimba pour planter mes racines dans le site. Si vous faites attention, vous noterez que le logo est en fait la Kalemba.

Ma démarche réside dans le fait que de temps en temps nous passons à côté d’une richesse inouïe alors que des artistes essayent de les remettre au goût du jour. L’exemple le plus frappant c’est le beatmaker Sango (Kai Asa Savon Wright), américain vivant à Seattle, qui a repris les sonorités afro-brésiliennes pour en faire une tendance qui est maintenant utilisée dans des nombreuses chansons mainstream. Dans un de ses récents titres (en 2018), il utilise justement la kalimba/icyembe. Si vous connaissez d’autres exemples hésitez pas à partager.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour Haut de la Page